L’édito du président

Le mercredi 25 mars , au matin, M. Ducollomb, directeur de l’hôpital, prend , seul, la décision de ferme-ure de l’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée (UHCD) et il informe la Commission médicale d’établissement de cet acte dictatorial.
C’est un tollé chez les médecins qui refusent, avec le représentant du personnel et secrétaire du CHSCT, la liquidation de ce service qui met en danger la sécurité des patients, aggrave la charge de travail et la souffrance des personnels , fragilise encore plus l’hôpital.
Devant cette mobilisation, le directeur recule et l’UHCD est maintenue. Le Comité de défense reste conscient que des réorganisations internes se poursuivent, avec fermeture de lits, il reste prêt à mobiliser la population.
Le Conseil de surveillance réuni ce mercredi 25 mars, l’après-midi , n’a eu aucune information et son président est muet et complice . A quoi sert ce Conseil ? A rester en ligne avec la poursuite de la destruction de nos hôpitaux publics ? OUI !
Nous restons , nous, présents, mobilisés et vigilants et nous renouvelons notre soutien et notre solidarité aux équipes médicales et à l’ensemble du personnel.

A Saint-Claude nous continuons le combat !

André JANNET –  Président CODESOHO

avril 2022

Retour haut de page